Qu’est ce que le Prix Sainte-Beuve ?

Tout jeune lecteur n’est pas forcément armé pour exprimer ce qu’il ressent à la lecture d’un livre. Patiemment, la lecture forge le caractère et la sensibilité. Pourtant, on demande toujours plus tôt aux élèves de s’exprimer sur ce qu’ils ont lu, comme si la lecture devait servir à quelque chose…

Parmi les nombreux prix littéraires consacrés à la littérature jeunesse, le Prix Sainte-Beuve s’attache, depuis 2008, à développer en chacun des adolescents de 4°, de 3° et des premières années d’apprentissage, le goût de débat tout en préservant sa sensibilité, autour de quatre axes : LIRE, VOTER, ÉCRIRE et DIRE (sa lecture).

Chaque étape peut constituer une participation complète au prix Sainte-Beuve. Tout établissement qui s’engage peut se contenter de la première, des deux premières, ou des trois premières étapes seulement.

Comment se déroule le Prix Sainte-Beuve ?

LIRE (de Mai à Décembre) : Le Prix Sainte-Beuve suscite l’envie de lire. Par sa sélection hétérogène, conçue par un comité pluridisciplinaire, les élèves découvrent dix livres actuels, de genres, de tailles, de cultures, d’époques et d’auteurs différents. Les enseignants font circuler les livres, tissent des liens avec les bibliothèques municipales pour que les élèves volontaires les fréquentent.

En classe, en club ou en solo, munis de leur marque-pages et des dix commandements du critique, les élèves participent d’une dynamique qui les invite au plaisir de la lecture. On peut alors solliciter des moments de discussion, évoquer la critique et approfondir la notion en lisant les textes des lauréats des sélections précédentes grâce à la revue du Prix Sainte-Beuve regroupant 20 critiques de 20 livres différents chaque année.

VOTER (Janvier) : Les élèves sont appelés à voter par une manifestation écrite, que ce soit un avis, une simple opinion, un argument ou une critique mûrement construite …

ÉCRIRE (Janvier à Avril) : Les élèves peuvent aller au-delà du vote, dans l’expression de leur voix. Il est important que la voix des élèves témoigne de leur lecture personnelle, sous forme critique. Ils peuvent chercher à susciter l’intérêt, à convaincre… Cet exercice leur permet de mobiliser leurs compétences en vue d’être lu. L’écriture critique est faite pour être lue et partagée. Dans cette démarche d’écriture, les textes produits non seulement comptent dans le vote du livre préféré, mais surtout seront amenés à être lus par un jury et, s’ils l’emportent sur les autres, être publiés dans la revue du Prix Sainte-Beuve,aux éditions du Sagittaire.

DIRE (Janvier à Avril) : La prise de parole est l’ultime étape.

8 à 10 « Premières manches » sont organisées sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais : Lors de ces journées, regroupant plusieurs établissements, les élèves rencontrent un des auteurs de la sélection et un critique, participent à une discussion dont ils sont acteurs, orchestrée comme une émission littéraire, ont une initiation à la prise de parole en public avec un-e comédien-ne… Ils confrontent leur opinion à d’autres élèves, d’autres lecteurs, un jury.

Ensuite, 3 à 4 « Secondes manches » sont organisées sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais : Les meilleurs orateurs de chaque établissements s’affrontent avec courage, détermination et conviction.

La dynamique de lecture au sein d’un établissement s’instaure beaucoup plus facilement dès lors qu’une habitude est prise avec le Prix Sainte-Beuve.

Sélection 2022