*Argue ou Mens !* – Boulevard Sainte-Beuve 2021

« Las ! on a beaucoup parlé ! Le cheminement de la critique dans le cadre du Boulevard Sainte-Beuve semble étonnamment *prédicateur*. Le terme est ambigu : mais la présence de trop plein, qui a généré l’arrêt de toute activité pendant trois mois, allait au-delà de nos prévisions/prédictions. Et on a pu se taire.

Pour autant, s’il a moins agi, le monde n’en a pas moins parlé. Tout ce qui était de l’ordre de l’inconnu – le virus dite la Covid 19 – devenait sujet à pronostics, problématisations stériles et polémiques hallucinantes.

Tranquillement, le virus faisait son œuvre. Cela revient à dire que l’esprit critique n’était pas à l’œuvre – il aurait plaidé pour le temps de la science – mais la critique au sens, au contre-sens même qu’on persiste à lui donner. Au point qu’aujourd’hui, comme on l’avait prévu, le temps doit advenir aux arguments. Mais des arguments qui ne proviennent pas uniquement des mis en cause : la critique doit aussi s’appliquer à celui qui porte l’opposition. Et si on arrivait à un temps scientifique de la critique ?

Commençons d’abord par relever les effets de communication. En 2022, nous apprendrons à problématiser et en 2023 à distinguer idéologie et causerie.

 

23 Novembre à 19h

Cercle littéraire et inauguration du festival

Salons d’Honneur de la Mairie de Boulogne-sur-mer

Entrée gratuite

Pour inaugurer l’événement, nous consacrerons la première soirée du Mardi 23 Novembre à la tenue d’un cercle littéraire autour du roman de Roger Vaillant « Drôle de jeu » paru en 1945.

Choisi dans le cadre de la thématique 2021- à l’instar des autres romans qui ont nourri les animations de nos cercles littéraires en visio-conférence – ce roman de Roger Vaillant fait la part belle aux discours, discussions, dialogues et méditations : questionnements sur la liberté, l’engagement, la vie / la mort, les femmes / les hommes. Les personnages évoluent dans le contexte de La Résistance de la fin mars et à la fin avril 1944 : et nous lectrices, lecteurs, nous évoluerons dans le débat critique  « ARGUE OU MENS ? » !

Tous les cercles littéraires animés par les membres de l’Association « ça et là » sont publics.

Seront les bienvenus ceux et celles qui nous rejoindront, ayant lu ou relu– ou non ! – le roman de Roger Vaillant.

 

 

24 Novembre à 20h (accueil avec buffet dès 19h)

Les Fables de La Fontaine, concert par La Chapelle Harmonique, avec la collaboration d’Anne Thunin (récitante).

Sous l’opalétuvier (1131, Rue Principale, 62250 Beuvrequen)

Tarif 10€ représentation seule,

20€ buffet + représentation

Qui savait que les célèbres Fables de La Fontaine avaient été mises en musique 50 ans après leur écriture ? Cette soirée aussi ludique qu’étonnante nous donne l’occasion de faire un saut au cœur du Grand Siècle, à la croisée des airs de cour et des chansons à boire du Versailles de Louis XIV.

 

25 Novembre à 10h

Allons enfants etc… de la Compagnie Onimagine (représentation réservée aux scolaires)

Le Phénix, Outreau

Une comédie qui met en scène notre devise républicaine : Liberté, égalité, fraternité.

En allant au spectacle, un homme et une femme vont devoir s’accorder pour que la représentation ait lieu. Ils vont découvrir que la vie en société est une source, comique, de petits drames. En jouant sur les mots et situations, ils vont s’apercevoir qu’ils n’ont sous la main que les valeurs de la République pour s’entendre, avec plus d’humour et de bon sens qu’on peut le croire : Liberté, Egalité, Fraternité, etc …

Et qui sait : vous êtes peut-être, vous aussi, cette femme et cet homme !

 

25 Novembre à 14h

Comité public de sélection des livres du Prix Sainte-Beuve

Médiathèque du Sandettie – Boulogne-sur-mer

Le prix Sainte-Beuve de collégiens et des apprentis propose chaque année une sélection de 10 livres pour adolescents. Le comité se réunit une fois par mois afin d’échanger sur les lectures et d’avancer dans la sélection des livres. A l’occasion des Rencontres de la critique et de la culture, le comité propose de se rassembler en public pour se livrer à cet exercice.

 

25 Novembre à 20h  (accueil avec buffet dès 19h)

Allons enfants etc… de la Compagnie Onimagine

Le Phénix, Outreau

Tarif : 5€

Une comédie qui met en scène notre devise républicaine : Liberté, égalité, fraternité.

En allant au spectacle, un homme et une femme vont devoir s’accorder pour que la représentation ait lieu. Ils vont découvrir que la vie en société est une source, comique, de petits drames. En jouant sur les mots et situations, ils vont s’apercevoir qu’ils n’ont sous la main que les valeurs de la République pour s’entendre, avec plus d’humour et de bon sens qu’on peut le croire : Liberté, Egalité, Fraternité, etc …

Et qui sait : vous êtes peut-être, vous aussi, cette femme et cet homme !

 

26 Novembre à 20h (accueil dès 19h)

Soirée ciné-débat

La médiathèque les jardins du Savoir, Le portel

Entrée gratuite

Le cinéma social et politique russe, notamment de Yuri Bykov et sa propension à l’excès.

 

27 Novembre à 11h30

Dégustation critique

La matelote

Tarif : 30€

Les Jardins de la Matelote.

A partir de la thématique de la session, Tony Lestienne a conçu un menu original qui fera discuter, commenter, interroger et apprécier !

 

27 Novembre à 16h00

(projet en cours)

 

27 Novembre à 20h (accueil à 19h)

« Monsieur Malaussène au théâtre » de Daniel Pennac

Seul en scène de la compagnie Supplément d’âme

Chapelle de la BU, Boulogne-sur-mer

Tarif : 5€

Benjamin va être papa !  

Fils aîné d’une famille de 7 enfants, bouc émissaire au crâne de fer, Benjamin Malaussène nous présente les membres de sa tribu. Sa famille, et les autres…   et prévient le futur nouveau-né de ce qui l’attend : « le briefing, comme en 40, avant le parachutage du héros sur la patrie occupée… »

L’écriture savoureuse de Daniel Pennac nous entraîne dans un univers tendre et poétique, où l’absurde côtoie le fantasque. Une conversation jubilatoire où Benjamin nous livre ses états d’âme.

 

28 novembre à 14h

Grand reportage d’actualité et de documentaire de société

Cinéma Mégarama les Stars – Boulogne-sur-Mer

En partenariat avec le FIGRA-Festival International du Grand Reportage d’Actualité et du documentaire de société « Les écrans de la réalité », qui s’est tenu à DOUAI fin septembre, projection du GRAND PRIX DU FIGRA 2021.

Ce film a également été récompensé par le PRIX AÏNA ROGER ESJ-FIGRA pour la première œuvre et le PRIX JURY JEUNES-FIGRA 2021, décerné par les lycéens de la région Hauts-de-France. 

ON THE LINE, LES EXPULSÉS DE L’AMÉRIQUE

De Léo Mattei et Alex Gohari – 68 min – France – 2020

Tijuana, ville-frontière du Mexique-USA, est devenue un sas entre deux mondes où échouent des migrants aux vies brisées. Des milliers de mexicains sont expulsés des États-Unis, après avoir vécu plusieurs dizaines d’années de l’autre côté de la frontière, travaillé, payé des impôts, fondé une famille.
Au sud du mur, les chemins de la reconstruction après des années d’exil sont sinueux et la spirale de l’exclusion est impitoyable pour les expulsés de l’Amérique. De l’autre côté de la frontière, les familles bouleversées doivent continuer à vivre, privées d’un père, d’une mère, d’un compagnon. Leur quotidien, frappé par une décision administrative, ne sera plus jamais le même.

En présence du lauréat (sous réserve) et de Georges Marque-Bouaret, délégué-général du FIGRA.

Le FIGRA est un évènement qui permet la rencontre des professionnels et du public, afin de servir, promouvoir et défendre le grand reportage d’actualité et le documentaire de société, comme des supports d’information, de connaissances essentielles et irremplaçables.

 

28 Novembre à 16h30

L’éloquence de Saint-Just

Conférence

Chapelle de la BU, Boulogne-sur-mer

Entrée libre

Conférence d’Anne Quennedey, professeur de Lettres qui consacre ses travaux à l’éloquence et particulièrement à celle de Saint-Just. Elle a publié récemment aux éditions Honoré Champion le livre L’Éloquence de Saint-Just à la Convention nationale : un sublime moderne.

Son intervention portera sur les rôles de l’argumentation et du « saisissement » sublime (à distinguer du pathos) dans l’éloquence de Saint-Just, les deux se complétant plutôt qu’ils ne s’opposent. Elle envisagera tant la pratique oratoire de Saint-Just que ses idées sur l’éloquence révolutionnaire. Elle indiquera que les conceptions et la pratique oratoires de Saint-Just ont évolué au cours des deux années où il siège à la Convention, en relation avec la place de plus en plus grande qu’il accorde à la nécessité d’être entendu non seulement de ses collègues députés mais des citoyens, dont beaucoup alors étaient illettrés ou très peu instruits.

 

 

La billetterie en ligne est disponible dès à présent :

Laisser un commentaire