l’association

L’ASSOCIATION ÇÀ & LÀ

CAETLALOGO sans nom

L’association est subventionnée par la Région Nord-Pas-de-Calais, le Conseil départemental du Pas-de-Calais, la Communauté d’agglomération du Boulonnais, la ville de Boulogne-sur-Mer.

Introduction

L’association instaure un dialogue permanent avec le public le plus divers. Les Rencontres de la critique ne tiennent pas à rester une manifestation sans suite ni implication durable dans la manière et la proposition culturelles. Elles sont un moment d’effervescence qui ponctue une démarche en profondeur. Le BSB en tant que tel n’est pas une fin en soi mais l’occasion de mettre en commun des pratiques dispersées tout au long de l’année et qui n’ont pas vraiment l’occasion de partager leurs disciplines. Les activités à l’année permettent d’instaurer un rapport plus libre aux œuvres littéraires, mais aussi à la pratique du débat et à l’expression des interprétations, de la part des lecteurs. Cette attitude critique est vue de façon positive et permet de préparer le public à réagir et intervenir devant des propositions culturelles.

Pôle littérature : Cercle littéraire, Rencontre autour d’un livre, Forum des lecteurs, À livre ouvert.

L’association çà & là intervient auprès de bibliothèques municipales, en étroit partenariat avec la Médiathèque départementale 62 et au titre de la Lecture publique. Ces interventions se font tout au long de l’année, pour créer une habitude de dialogue avant, pendant et après la lecture. Il s’agit de susciter la lecture de romans des XVIII, XIX et XXe siècles, essentiellement français, mais avec une ouverture de plus en plus grande sur l’Europe et les Etats-Unis. D’autres institutions et associations travaillant efficacement pour la création et la littérature contemporaines, çà & là œuvre en dehors de toute actualité éditoriale. L’association se concentre sur la réception, la formulation d’interprétations et les échanges critiques de la part des lecteurs. Elle permet une vulgarisation de l’histoire littéraire, favorise l’esprit comparatiste nécessaire à toute argumentation, toute discussion.

Un rendez-vous mensuel, à Wimereux, est ouvert depuis 2003 au plus large public. Une vingtaine de participants se présente à chaque session. Ce cercle littéraire, au fil des ans, a conforté la curiosité des uns et des autres, ce qui permet, actuellement, de tester des orientations ou des pistes de lectures nouvelles. A partir de ce cercle littéraire, une dizaine de nouveaux titres est inscrite chaque année au programme global de l’association. La réaction des participants aux cercles de Wimereux permet d’évaluer les types de publics pouvant être concernés par les titres proposés.

Depuis 2006 et en lien avec BSB, l’association a ouvert quelques cercles dans trois communes pilotes de l’agglomération boulonnaise : Outreau et La Capelle. Dans ces derniers, çà & là réinvestit des titres déjà éprouvés avec succès, à Wimereux, où le public a acquis expérience et curiosité. Depuis 2007, la programmation des cercles est en résonance avec les orientations du BSB. En familiarisant les lecteurs des bibliothèques à la problématique qui sera déclinée et vulgarisée durant les Rencontres de la Critique et de la Culture, nous pouvons considérer que le public est préparé, c’est-à-dire intéressé en profondeur et, peut-être, investi dans le projet. Un horizon d’attente est créé. Si ce n’est pas le cas, la communication autour de l’événement central s’appuiera sur des relais informés.

En 2007, la commune de Saint-Etienne-au-mont nous a rejoints. Dans l’ensemble, une vingtaine de séances a été organisée : Wimereux (10 séances), Outreau (3 séances), La Cappelle (3 séances), Saint-Etienne-au-Mont (3 séances). Dans ces trois dernières communes, les cercles sont ouverts au personnel des bibliothèques, pour les familiariser à ce type d’actions en faveur du livre, de la lecture publique et de la valorisation du patrimoine. Néanmoins, ces sessions s’adressent aussi au public des lecteurs, tels que les professionnels ont pu les repérer et les inviter. L’association n’a pas pour objectif d’assumer sur le long terme des cercles dans toutes les communes possibles – délégation de prestation de service – mais plutôt de participer à une initiation et une formation progressive des personnels des bibliothèques à ce type d’animation. Ainsi, tant qu’il s’agit de formation, les professionnels des bibliothèques ne peuvent décider eux-mêmes des auteurs abordés. Par contre, ils choisiront dans une liste fournie par l’association, selon une progression pédagogique personnalisée. Ils ont la possibilité de profiter de la dynamique pour ajouter d’autres cercles à leur calendrier, plus proches de leurs demandes, comme c’est le cas à Saint-Etienne-au-mont.

En 2008, ce concept continue de se développer en créant l’adhésion autour de lui. La commune de Condette teste cette année la formule.

En 2009 et 2010, ce sont deux nouvelles communes qui s’impliquent : Wimille et Le Portel.

Depuis 2010, l’association prend en charge l’organisation du Prix des Découvreurs, avec le Rectorat de Lille. Ce Prix consacre un grand poète contemporain (2009 : André Velter ; 2010 : Jacques Rebotier…)

Pôle production : les écritures critiques et les commandes

L’association çà & là favorise l’appréhension de la culture par la critique et notamment sous l’aspect de l’écriture critique et de l’édition critique. Cette dimension est résolument tournée vers le contemporain.

Un concours de nouvelles a été lancé en avril 2004. Depuis 2007, son thème suit de près celui du BSB. La version 2007 se déclinait pour deux publics : les moins de quinze et les adultes. Quarante-quatre textes ont été reçus – très peu de la région, et un nombre significatif d’Allemagne, de Belgique et de Suisse. La participation des plus jeunes a été plus que faible. Nous avons décidé de ne pas renouveler cette expérience. En mai 2007, le recueil Premières nouvelles (Editions du Sagittaire) a publié les lauréats des quatre premières années. Le second recueil est paru en 2012 – les textes lauréats sont maintenant, depuis 2013, publiées dans les Causeries du Boulevard, les actes de nos rencontres.

Dans sa démarche éditoriale, BSB donne l’occasion de rééditer un texte ancien, peu disponible actuellement. Cette réédition prend son sens dans la confrontation critique. En effet, en réunissant Baudelaire et Sainte-Beuve dans un même volume, nous avons créé un dialogue critique a posteriori, commenté par un spécialiste actuel. En 2009, nous avons publié Le code du littérateur, le premier d’une série consacrée à la production du début du XIXe siècle, alors que se développaient des ateliers d’écriture – grâce auxquels put vivre le jeune Balzac, notamment -, assez significatifs de l’avènement de l’industrie du livre. En 2010, sort Cravate & Conversation. En 2011, Spirite, de Théophile Gautier. En 2013, Une Blonde, d’Horace Raisson.

Le 15 octobre 2008 est paru Les Causeries du Boulevard, le livre critique sur les Rencontres de la critique. Tous les participants ont été invités à nous donner un texte, sous plusieurs formes : conférence, captation, commentaire… Seuls ont été gardés les éléments qui « font livre ». BSB2009 a alors été conçu pour aboutir à ce livre, et tous les participants sont informés que ce qu’ils produiront pour nous pourra être publié dans ce livre. Les Causeries du Boulevard 2009 sont parues au printemps 2010. Les Causeries 2010, en novembre 2010. Les Causeries 2011 et 2012 ont suivi.

Cette même exigence de commande nous a menés vers la pratique de la production théâtrale. Lors de la première édition, nous avions demandé la création d’un spectacle autour de Louis-Ferdinand Céline. Depuis, ce spectacle est donné en représentation dans toute la France. Il a été présenté dans le off, à Avignon cet été. Il a notamment suscité un article dans Libération, le 24 juillet 2009 et tourne actuellement dans toute la France et à Paris. Des dates sont prévues à l’étranger. En 2008, la commande concernait Franz Kafka. Le résultat n’étant pas conforme au cahier des charges, l’association çà & là a renoncé à le diffuser. Pour 2009, la commande a été passée à Jacques Descordes. Aucune suite ne sera donnée. En 2010, la commande a été passée au Rollmops théâtre, autour de l’œuvre de Louis-Sébastien Mercier, écrivain prolifique du XVIIIe siècle et auteur de la première utopie française. Le texte du spectacle, écrit par Pierric Maelstaf, est disponible dans les Causeries 2010.

De la même manière, nous avions commandé en 2007, un « Sainte-Beuve » à Michel Dhalenne. Cette œuvre est maintenant utilisée pour le visuel du BSB ainsi que pour la collection « Histoire littéraire » des Editions du Sagittaire. En 2008, un travail plastique à été confié à Pierre Bourquin. Il a créé la « joute-boxe ». La commande de 2009 a été passée à Pascal Hautecoeur. En 2010, Philippe Manière a été intéressé par le thème. Il a conçu tout une exposition, dont un catalogue est tiré. En 2011, Aurélien Maillard, Michel Le Belhomme et Emmanuel Sorin relèvent le défi – jusqu’à une exposition-installation éphémère. En 2012, c’est à nouveau Michel Dhalenne. Puis Rémi Vimont en 2013.

çà & là – les amis de Sainte-Beuve
BP 72
62930 WIMEREUX

Président : Franklin Debrabant
Secrétaire : Monique Hautecoeur
Trésorier : Marjolaine Baranski

Direction artistique et conception : Pierric Maelstaf

Contact : info@bdsaintebeuve.fr

2 réflexions sur “l’association

Laisser un commentaire